Parcours

QUI SUIS-JE ?

Corse par sa mère, sa généalogie familiale comprend notamment l'Abbé François Girolami-Cortona, auteur de la Géographie générale de la Corse (1893), de L’Histoire de la Corse (1906), et de Deux drames Canevalandro et Mannone, ou Histoire merveilleuse d'une jolie petite ville de l'île de Corse (1908) ainsi qu'Andrée Girolami-Boulinier, sa grand-mère, docteur ès lettres et en pédagogie, première chargée de cours, en France, à l'université en orthophonie, à la faculté de médecine Pitié-Salpétrière et auteur d'ouvrages désormais classiques en orthophonie : Les niveaux actuels dans la pratique du langage oral et écrit (Masson, 1997), L'apprentissage de l'oral et de l'écrit (PUF, 1993), Prévention Dyslexie Dysorthographie (Delachaux et Niestlé, 1992), Prévention de la dyslexie et de la dysorthographie dans le cadre normal des activités scolaires (Delachaux et Niestlé, 1974), Acquisition du vocabulaire. Conditions d'apprentissage au niveau du cycle primaire (Delachaux et Niestlé, 1973).

Son père Jean-Claude Bilheran, aux racines occitanes, est également auteur de Sous l'écorce de Guy Debord (Sens & Tonka, 2007),  La tortue (Sens & Tonka, 2008), Libelle de l'imbécillité (Sens & Tonka, 2011), La paresse et la gloire (Le temps qu'il fait, 2017).

 

Formée initialement aux lettres classiques (CAPES, Master en Sorbonne), et passionnée de latin/grec, elle est ancienne élève de l'Ecole Normale Supérieure de la rue d'Ulm.

Elle a également un parcours en philosophie morale et politique (Master en Sorbonne), ainsi qu'en psychologie clinique et psychopathologie (Masters et Doctorat).

 

Elle a enseigné et donné de nombreuses conférences dans des Universités en France et à l'étranger (Universités Aix-Marseille I, Aix-Marseille III, Université d'Oran en Algérie, Universités de Montréal et de Québec, Universidad del Norte à Barranquilla en Colombie.

 

Elle a passé plus de dix ans à auditer la souffrance au travail dans des PME et grandes entreprises, en tant que Présidente de la société d'expertise Sémiode et à observer des situations de harcèlement dans des collectifs. Elle a donné plusieurs expertises judiciaires au civil et pénal sur des cas de harcèlement, et soutenu différents projets coopératifs (écriture, colloques...) avec des avocats et professeurs de droit pénal sur le sujet.

Elle a supervisé durant plusieurs années les travailleurs sociaux de la pénitentiaire dans la région PACA, formé à l'ENAP les agents sur la prévention du suicide et la prise en charge de la délinquance sexuelle.

Elle vit depuis 2015 en Amérique du Sud.

Poésie prix dans jointure

Littérature

Auteur prolixe et inlassable investigatrice, elle étudie depuis plus de vingt ans la psychologie du pouvoir, les pouvoirs déviants et leurs méthodes (harcèlement, emprise, manipulation etc.) et la restauration de son pouvoir personnel.

 

Soucieuse d'être au service de l'âme humaine, elle est psychothérapeute et auteur, en psychologie, philosophie et littérature. Elle promeut la nécessaire résistance intellectuelle, morale, émotionnelle et spirituelle à la déshumanisation qui nous est imposée chaque jour dans l'inconscience générale, et se manifeste en particulier au travers de la destruction méticuleuse et programmée de l'innocence de l'enfance.

AVERTISSEMENT

A mesure du délitement actuel du lien social, les récupérations sectaires (souvent délirantes et haineuses) s'organisent tout azimut, dans les clans pour/contre sur les sujets qui divisent les citoyens, avec une radicalisation générale des postures contribuant à détruire le contrat social, et dont l’objectif commun semble être l’orchestration de l’effondrement économique, social et politique, et du chaos.

 

Ariane Bilheran observe ces processus psychopathologiques de fond avec une grande inquiétude, raison pour laquelle elle souhaite rappeler sa pleine et entière indépendance face à tout type d’appartenance collective, politique, communautaire, religieuse, spirituelle, et somme toute, idéologique.

Le nom d’Ariane Bilheran est régulièrement instrumentalisé pour des tentatives de récupération, depuis en particulier son livre en 2017 L’imposture des droits sexuels.

Par résolution ferme, Ariane Bilheran s’inscrit, sans exception désormais, à la marge des collectifs et des idolâtries groupales pour telle supposée noble cause ou tel dirigeant, et n’y participe jamais.

 

Si elle peut manifester une sympathie publique, ponctuelle (comme elle l’a fait, pour mémoire, uniquement à deux seules reprises : pour l’initiative de Reinfocovid et pour l’ampleur du travail de la Team F Society), qui n’est jamais définitive ni n’a jamais valeur de blanc-seing, Ariane Bilheran ne s’affilie jamais à aucun collectif, et encore moins durablement ou sous la forme de commissions/d’expertises.

 

Depuis la marge, elle observe l’humanité, ses souffrances et processus, ce qui implique solitude et distance.

 

Elle n’est non plus affiliée à un parti politique ni une institution religieuse ni à une collectivité spirituelle ni à un mouvement de type communautaire quel qu’il soit.

 

Ariane Bilheran a passé son enfance dans le multiculturalisme au sein d’un quartier ouvrier d’immigrés en banlieue parisienne à Saint-Denis (93), où toutes les communautés et les origines vivaient ensemble l’exclusion, sans imposer leur religion ou leur vision du monde à leur voisin, avant de naviguer dans toutes les classes sociales de la société, et de voyager dans différents pays sur d’autres continents, ce qui a forgé sa vision du monde singulière.

 

Son cœur est résolument engagé pour la paix, pour la non-violence, pour la liberté et la justice sociale, contre toute forme d’abus et de transgression, pour la protection des personnes vulnérables, dont les enfants, les anciens, les pauvres, les exclus, et la défense des animaux, en faveur d’une humanité solidaire, juste, fraternelle, aimante, diversifiée et plurielle, par-delà tous ceux qui veulent nous diviser, créer le chaos et nous manipuler.

Si Ariane Bilheran fait une allégeance, c’est en réalité à la recherche philosophique de la vérité.

Par ailleurs, Ariane Bilheran n’a pas le temps de se préoccuper des cancans sur internet, elle travaille 6 jours sur 7, et sur le temps libre qui lui reste, en-dehors de sa vie de famille et de l’aide caritative qu’elle dispense auprès des animaux et personnes vulnérables en détresse, elle est agricultrice, pianiste, danseuse, randonneuse, auteur et poète.

 

Ariane Bilheran ne dispose pas de compte sur les réseaux sociaux.

Elle dispose uniquement d’une chaîne youtube et d’une chaîne Odyssée

https://www.youtube.com/channel/UCikCehojFg_CI-v3r__hBtg

https://odysee.com/@ArianeBilheranOfficiel:d

 

Merci de respecter une pensée libre qui n’engage qu’elle-même, ne fait allégeance ni à des dogmes, ni à des cultes ni à des idéologies ni à des communautarismes ni à des programmes politiques quels qu’ils soient, et ne désire ni être un porte-parole d’autrui ni être instrumentalisée ou encore voir son nom récupéré par des manœuvres de type sectaire.

  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icône

Copyright © 2020 Ariane Bilheran, tous droits réservés. Voir les mentions légales