L’imposture des droits sexuels, ou la loi du pédophile au service du totalitarisme mondial – Format Broché

15,82

Les « droits sexuels » sont une nouvelle idéologie à la mode, portée par différentes instances internationales en matière de santé, et en particulier, en matière de santé des mineurs. Dans cet essai radical, Ariane Bilheran propose, sans exhaustivité, une analyse des dérives déjà existantes en France, au travers de ” l’éducation à la sexualité” ainsi qu’une étude littérale de nombreux passages de la « déclaration des droits sexuels » qui soutient une telle idéologie pédophile, sous couvert de lutter pour les droits des homosexuels, les droits des femmes et les droits à la santé. La philosophe et psychologue démontre, dans la lignée de ses travaux approfondis sur la psychologie du pouvoir, combien la perversion est toujours l’adjuvante de la paranoïa dans l’avènement du totalitarisme. Elle décrypte ici les mécanismes pervers qui contribuent à la mise en œuvre de ce « nouvel ordre mondial » au travers de la transgression sexuelle des enfants et adolescents. Lorsque les fous sont au pouvoir, ils imposent leur délire, sur la base d’une contagion délirante qu’il s’agit d’identifier pour s’en prémunir. Ils détruisent les enfants et persécutent les sains d’esprit.

Catégorie :

Description

Les « droits sexuels » sont une nouvelle idéologie à la mode, portée par différentes instances internationales en matière de santé, et en particulier, en matière de santé des mineurs. Dans cet essai radical, Ariane Bilheran propose, sans exhaustivité, une analyse des dérives déjà existantes en France, au travers de “l’éducation à la sexualité” ainsi qu’une étude littérale de nombreux passages de la « déclaration des droits sexuels » qui soutient une telle idéologie pédophile, sous couvert de lutter pour les droits des homosexuels, les droits des femmes et les droits à la santé.

La philosophe et psychologue démontre, dans la lignée de ses travaux approfondis sur la psychologie du pouvoir, combien la perversion est toujours l’adjuvante de la paranoïa dans l’avènement du totalitarisme. Elle décrypte ici les mécanismes pervers qui contribuent à la mise en œuvre de ce « nouvel ordre mondial » au travers de la transgression sexuelle des enfants et adolescents. Lorsque les fous sont au pouvoir, ils imposent leur délire, sur la base d’une contagion délirante qu’il s’agit d’identifier pour s’en prémunir. Ils détruisent les enfants et persécutent les sains d’esprit.

Catégorie

Essai paru en mars 2017

2ème édition augmentée de juillet 2017

Format

Broché

ISBN

ISBN-10: 1520919565

ISBN-13: 978-1520919560

 

 

Citations

« Ainsi, aussi incroyable que cela puisse paraître, toute la “déclaration des droits sexuels” est fondée sur un sophisme manipulant l’opinion publique en ayant faussé le raisonnement logique. »

« Lequel sophisme a pour conséquence d’entraîner un pervertissement des mœurs de la société, et d’encourager à la libre pratique sexuelle des pédophiles. »

« Le simple fait de parler de “droits sexuels”, c’est-à-dire, de “sexualité” pour l’enfant relève d’une transgression psychique majeure. »

« Il s’agit d’une infiltration idéologique majeure de la pédophilie, dans les textes internationaux s’imposant aux pays, en instrumentalisant de façon perverse les droits des homosexuels, les droits des femmes et les droits à la santé, pour d’autres intentions beaucoup moins louables. »

« Par définition l’enfant n’est pas en maturité sexuelle donc il n’y a rien à lui dire de la sexualité qui pourrait faire effraction traumatique. »

« Avec les “droits sexuels”, il ne s’agit ni de droits, ni de protection, mais de la jouissance perverse de ceux qui ont les moyens de se l’offrir sur le dos des plus vulnérables (les enfants), en instrumentalisant les revendications d’autres populations vulnérables (idéaux invoqués pour manipuler, encore une fois, les masses, et surtout les homosexuels, les femmes, les pauvres, sur les bons sentiments). »

« Face à ce nouveau visage du totalitarisme mondial, qui consiste à séduire les enfants, à les plonger dans l’indifférenciation sexuée et la confusion, face au déni total de la démocratie et de la souveraineté des peuples, au nom des « droits » (inversion paranoïaque par excellente), face à la violence des organisations internationales qui imposent leur délire à tous, j’en appelle à la raison, à la mobilisation mondiale contre ces « droits sexuels », ainsi qu’à des initiatives individuelles et collectives de conscience, pour sauver les enfants de cet attentat à l’humanité. Même petites, mêmes infimes, ces initiatives feront la différence pour sauver l’innocence de l’enfance, qui est notre seul avenir possible de paix. »

Sommaire

Introduction : « droits sexuels » ou devoirs spirituels ?

Contextualisation du problème des « droits sexuels »

Que trouve-t-on sur le site sous tutelle du Ministère de la Santé « ons’exprime.fr » ?

Polémique et propagande

La grande manipulation pédophile

Le paradoxe paranoïaque

L’Etat, l’autorité, la prévention

Analyse de la « déclaration internationale des droits sexuels »

Analyse des « Standards pour l’éducation sexuelle en Europe »

Conclusion

Bibliographie des citations

Témoignage

31 avis pour L’imposture des droits sexuels, ou la loi du pédophile au service du totalitarisme mondial – Format Broché

  1. Ariane Bilheran

    Gilles Marceau

    Commentaire sur Amazon :
    L’analyse méticuleuse des «droits sexuels» que produit l’auteur de ce livre permet d’en découvrir les nombreux aspects monstrueux qui mettent les enfants gravement en danger.
    Sous des dehors vagues, cette déclaration des droits sexuels permet tout simplement de légaliser la pédophilie et de maltraiter les enfants en les sexualisant alors qu’ils sont mineurs.
    À lire pour le croire, mais la démonstration est sérieuse.
    À noter que le livre contient également une mise au point salutaire sur le mot «discrimination» dont le sens a gravement dérivé et qui est aujourd’hui utilisé pour passer en force des raisonnements absurdes (en niant les différences).

  2. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    INDISPENSABLE
    Ouvrage remarquable s’agissant de nos sociétés dites modernes où la pédophilie – et l’inceste en particulier – reste le dernier tabou. A lire et à diffuser très largement…

  3. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN LIVRE COURAGEUX
    Livre très courageux et intéressant. Il nous faudrait plus de personnes de cet acabit pour nous informer de ce qui se passe réellement derrière notre dos.

  4. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    SAUVONS LES ENFANTS
    Je le recommande vivement.
    Les enfants sont en dangers.
    Ce livre offre une analyse pertinentet étayée des documents préoccupants.
    Merci

  5. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    SUPERBE TRAVAIL
    Merci pour cet ouvrage qui est une analyse pertinente et courageuse, je conseille vraiment à tout le monde de prendre connaissance du contenu de ce livre afin de protéger nos enfants contre toutes cette perversité qui nous entoure. Il faut que ces informations soient diffuser au maximum.

  6. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN OUVRAGE QU’IL FAUT LIRE ABSOLUMENT
    Si vous voulez connaître le sort réservé à nos enfants par l’Europe et l’éducation nationale française qui applique déjà cette idéologie; alors lisez ce livre; il est remarquablement écrit. Je remercie madame Ariane Bilheran pour son courage.

  7. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    BAS LES MAQUES !
    Ce livre est un « coup de gueule », un cri d’alerte… une mise en garde qui n’aura probablement pas l’écho attendu au regard des dangers qu’elle dénonce, mais qui a l’immense mérite d’être courageusement énoncée. Ces dangers, quels sont-ils ?
    Ce sont ceux d’une dérive totalitaire qui réalise une synthèse entre les visions prophétiques qu’Aldous Huxley et George Orwell ont pertinemment décrites dans leur roman d’anticipation dystopique Le Meilleur des mondes et 1984.
    Dans Le Meilleur des mondes d’Aldous Huxley, toute allusion à la maternité, à la famille ou au mariage est tabou et fait rougir de honte jeunes et adultes qui copulent ensemble en changeant souvent de partenaires sexuels (entre deux et six par semaines). La sexualité est uniquement récréative et le sexe sans limite est encouragé dès le plus jeune âge. La reproduction est entièrement artificielle.
    Dans 1984 de George Orwell, la société est totalement décérébrée par l’élaboration d’une langue, la novlangue, qui réduit le champ de conscience des individus aux seules opinions tolérées par le système totalitaire en place comme le souhaitait un certain Joseph Goebbels : « Nous ne voulons pas convaincre les gens de nos idées, nous voulons réduire le vocabulaire de telle façon qu’ils ne puissent plus exprimer que nos idées » (Journal : Volume 4, 1939-1942). Une langue très bien analysée également par le philologue Victor Klemperer dans son livre témoignage Lti, la langue du IIIème Reich : « “Langue qui poétise et pense à ta place…ˮ Poison que tu bois sans le savoir et qui fait son effet – on ne le signalera jamais assez » (p. 93).
    Les citations de ces auteurs ne sont pas anodines pour parler de ce livre d’Ariane Bilheran, en effet, pour en avoir personnellement fait l’expérience, peu de gens seront convaincus par la démonstration qu’elle nous livre ici. Cependant, si vous poussez la curiosité de vous cultiver au point de lire les quelques ouvrages cités précédemment en allant jusqu’à étudier l’histoire de leur genèse, vous serez alors « horrifié » de constater d’où découle l’idéologie des droits sexuels décryptés dans cet essai.
    Une autre clef importante de décryptage, outre la nécessité de se cultiver comme nous le conseille Ariane Bilheran dans tous ses travaux, est de puiser à la source comme le préconisait Gustave Le Bon dans sa Psychologie des foules : « Les véritables bouleversements historiques ne sont pas ceux qui nous étonnent par leur grandeur et leur violence. Les seuls changements importants, ceux d’où le renouvellement des civilisations découle, s’opèrent dans les idées, les conceptions et les croyances. »
    La source idéologique des droits sexuels, Ariane Bilheran nous la situe et la décode pour nous… à condition de garder les yeux ouverts et de ne pas se laisser happer par les sirènes de la mondialisation, car il en va du futur de l’humanité : « les hommes trébuchent parfois sur la vérité, mais la plupart se redressent et passent vite leur chemin comme si rien ne leur était arrivé » (Winston Churchill).
    Pour ces derniers et ceux qui préfèrent rester aveugles, sourds et muets aux dérives de notre société actuelle, il n’y a plus qu’à leur souhaiter, selon la formule consacrée au mariage (qui aura bientôt disparu) : « Bienvenu dans Le Meilleur des mondes ! »
    Pour le pire qui reste à venir, nous le découvriront bientôt, car, selon le chapitre V « De l’éducation dans le gouvernement républicain » du livre IV De l’esprit des lois de Montesquieu – que nous ferons bien de relire -, « ce n’est point le peuple naissant qui dégénèrent, il ne se perd que lorsque les hommes faits sont déjà corrompus » (à mettre en perspective avec le chapitre III « De l’éducation dans le gouvernement despotique » pour comprendre de quelle politique relève ces « droits sexuels »).

  8. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN LIVRE IMPORTANT A LIRE DE TOUTE URGENCE POUR LA PROTECTION DE NOS ENFANTS
    Enfin un livre qui permet de comprendre avec précision les méandres des textes officiels qui font froids dans le dos dès qu’on s’y penche de près… Le titre même du sujet évoqué ici est d’une telle perversion qu’il aurait fait bondir la plupart d’entre nous il y a 1/2 siècle… Mais voilà, notre société est devenue tellement déviante, qu’on arrive encore à nous diviser, à nous faire pinailler intellectuellement sur ce qui a largement dépassé les limites de l’acceptable. Parlons clair et concret, est ce que forcer des enfants à être au courant des diverses pratiques sexuelles adultes, ne relève tout simplement pas de la transgression sexuelle à grande échelle ? Les adultes qui sont chargés de les accompagner, ne doivent il pas respecter leurs rythmes, leurs intimités et leurs intégrités ? L’école est le lieu de l’apprentissage des connaissances, des chemins de pensée et du vivre en collectivité dans le respect les uns des autres. de plus, il est fondamentalement structurant, quelque soit notre âge, de différencier la sphère intime de notre vécu sociétal. Je voudrais poser une question simple à chacun qui voudrait réduire ces textes à de purs concepts : qui d’entre nous apprécierait d’être obligé de dévoiler son corps et sa sexualité en groupe sur son lieu de travail sans nous demander notre avis ? Qui aurait aimé voir ses premiers émois déballés devant tout le monde, dans l’indifférencié ? Lorsqu’on sait que le sacré de l’intime est le creuset de notre créativité… Alors vraiment MERCI POUR CET OUVRAGE et le courage de mettre des mots sur une déviance d’une telle envergure… Nous n’avons jamais traversé un telle mise en danger de l’intégrité de l’humanité, nous devrions tous nous lever comme un seul homme pour éviter le pire…

  9. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    OUVRAGE A LIRE ABSOLUMENT
    l’éveil de conscience des sans dents, peut se faire par ce genre d ouvrage très bien référenciez qui dénonce le programme dans lequel l oligarchie mondialiste apatride nous dirige : le chaos

  10. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    NOS PLUS GRANDES INSTITUTIONS EN PLEINE DERIVE, NOS ENFANTS EN DANGER
    Des recommendations de l’OMS, de l’ONU que nous serions plutôt prêts à écouter, et appliquer. Je ferais plutôt confiance à ces grands organismes internationaux qui devraient ne vouloir que le bien de l’humanité, vous aussi n’est ce pas ? Hélas derrière un texte apparemment très beau et très humaniste “standards pour les droits sexuels en Europe” se cache une distorsion du langage qui peut sembler inaperçue au premier abord. Heureusement Ariane Bilheran, de par son assise que lui donne sa formation de philosophe et son expérience de psychologue dans les pathologies du pouvoir , décortique, analyse le discours de ces “standards” et en montre la dangerosité. Qui est visé? Les enfants, nos enfants, ceux à venir. Comment? via une idéologie insidieuse: les enfants seraient des êtres sexualisés et qui auraient “la capacité évolutive” de consentir à une relation sexuelle même enfant! C’est oublier tout le travail remarquable de pédo psychiatres renommés tel que Dr Salmona sur le traumatisme , les effractions psychiques aux conséquences délétères. Et pire quand je suis allée enquêter sur la bibliographie de ces fameux standards, je suis tombée sur le Planning Familial international, et SIECUS. Or derrière SIECUS c’est l’Institut Kinsey. Le but des études de Kinsey (père de la révolution sexuelle, financé par la Fondation Rockfeller) était de normaliser des comportements qui avaient toujours été considérés comme socialement inacceptables, tels que l’inceste, la pédophilie .Les conséquences d’une telle normalisation amèneraient la fin de notre civilisation. N’oublions pas les tabous premiers: le meurtre et l’inceste ( à entendre au sens large de la relation sexuelle entre adultes et enfants) . Ce qu’ Ariane Bilheran soulève c’est non seulement la souffrance psychique invisible chez les enfants mais l’avènement d’un totalitarisme: ceux qui voudront s’élever contre ce programme seront harcelés. Alors non seulement il faut lire, comprendre les rouages mais surtout ne pas laisser faire, peu importe le prix.

  11. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    TRES PERTINENT
    Il est impératif que des gens comme AB nous préviennent de ce qui se passe réellement. ET ceci n’est possible que parce que cette personne a pu faire une lécture intelligente et approfondie des directives en question car en première lecture on peut ne pas remarquer certaines lacunes inquiétantes.

  12. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    DU COURAGE ET DE LA LUCIDITE : UN REMARQUABLE OUVRAGE !
    Le travail de décryptage de ces textes nous confronte à un sujet particulièrement sensible, délicat et particulièrement monstrueux en cela qu’il touche à l’intime de nos enfants.
    Cette analyse sans compromis ni complaisance, cet étayage que nous livre Ariane BILHERAN sont tout à fait remarquables !
    A lire, à diffuser sans modération. Merci pour votre travail !

  13. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN LIVRE A LIRE D’URGENCE PAR LES PARENTS, OU LES FUTURS PARENTS !
    Excellent livre très bien documenté sur les objectifs de l’OMS, de l’ONU, et du gouvernement français sur la scandaleuse introduction – en catimini et en douceur – d’une soi-disant éducation aux “droits sexuels” de nos enfants, et ce même pour la tranche des enfants de 0 à 4 ans.

    C’est tellement immonde que l’on pourrait ne pas y croire, mais les documents OFFICIELS sont là. Pour accéder aux liens officiels de l’OMS…, vous pouvez acheter le livre au format pdf dans la boutique du site internet d’Ariane Bilheran.

  14. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN LIVRE A LIRE POUR EVITER LE PIRE, A CONSEILLER A TOUS LES PARENTS SOUCIEUX DE LA PROTECTION DE LEURS ENFANTS

    Un essai extrêmement intéressant qui permet de comprendre comment,insidieusement et sur la base de syllogismes,le lobby pédophile veut niveler enfant et adulte en prétextant de pseudos “droits sexuels” pour légaliser leurs crimes et déviances.

  15. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    TRES BONNE ANALYSE
    Très bien analysé, très courageux de dénoncer l’idéologie pédophile qui se cache très subtilement derrière la sois disant prévention qui justifie l’application de l’éducation sexuelles chez les plus jeunes, qui est autre que l’idéologie pédophile portée par Kinsey. Quand aux droits sexuels pour, les droits pour tous y compris les pédophiles. A lire et rester vigilant.

  16. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    MERCI MADAME !
    Ce livre devrait être indispensable ainsi que tous ceux de Madame Bilheran dont les nombreux travaux ouvrent et eclaircissent le coeur et l esprit de toute personne qui se veut bienveillants. Merci Madame

  17. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    MERCI
    Enfin un livre qui parle de vrais sujets et du projet de société opaque mondialisé qu’on nous impose sans débat. Quelle société voulons nous pour nos enfants? la décadence, c’est quand l’Homme se nie à lui même. Merci de nous alerter sur les coulisses du droit donc de la “justice” qui va faire loi sur l’ensemble de la planète afin de savoir comment nous en protéger ainsi que les génération futures.

  18. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    Excellente analyse des droits sexuels et de ses intentions innommables et inconcevables

    Difficile à lire car on ne peut imaginer de telles intentions pour nos enfants…
    Informations très importantes sur la déclaration des droits sexuels et les programmes d’éducation sexuelle dès la maternelle.
    Le site onsexprime.fr sous l’égide de la santé publique de France est clairement du contenu d’information pornographique dès 12 ans. Ce site est référencé dans les manuels dans les classes dès la classe de 5ème si ce n’est plus tôt.
    L’ouvrage d’Ariane Bilheran nous permet d’avoir une compréhension des traumatismes engendrés chez l’enfant par cette exposition précoce à des informations sur la sexualité inadaptées aux enfants et pouvant avoir de graves conséquences psychiques chez l’enfant. Ariane Bilheran fait une brillante analyse des textes européens et français. Les droits sexuels ne font aucune mention d’interdiction concernant l’inceste et la pédophilie, pédocriminalité et la formulation laisse sous-entendre que cela est permis…! Elle nous démontre que ce texte ouvre à la légalisation de la pédophilie entre autres… Ces projets doivent être supprimés immédiatement.

  19. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    LIVRE TRES REALISTE ENFIN
    Livre très juste qui relate parfaitement bien les manipulations sociétales, les perversions totalitaires concernant les “droits sexuels” “la théorie du genre” etc… qui sont des enseignements pro pédocriminels!… et les inversions, l’inconscience du peuple, puis le déni en matière de protection de l’enfant qui en découle…
    Les victimes se retrouvent seules fassent à des personnes conditionnées qui les laissent dans l’horreur des abus sexuels !!!
    Non assistance à personne en danger nous sommes tous coupables!
    Action pour protéger les enfants c’est urgent…
    un groupe sur facebook pour nous aider : https://www.facebook.com/groups/352889394769949/?fref=ts

  20. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN LIVRE A LIRE ET DIFFUSER. QUALITE ET RIGUEUR DE LA PART D’ARIANE BILHERAN COMME TOUJOURS.
    Ariane Bilheran, spécialiste formée à plusieurs disciplines qui lui permettent d’avoir un regard transversal (psychologique, sociétal, philosophique) sur de nombreuses problématiques, aborde ici un sujet de grande importance. Son expertise est précieuse. A lire, vraiment, surtout si vous êtes parents.

  21. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    COURAGEUX ET INTELLIGENT
    Depuis quelques années nous constatons en tant que professionnels de terrain des avancées perverses indéniables au sein de certaines institutions dirigeantes dont les enfants sont déjà les victimes. Et ce n’est que le début d’une gigantesque propagande qui se profile à l’échelle internationale, une propagande qui vise la déconstruction des différences sexuelles et générationnelles, et son corollaire la légalisation de la pédophilie « l’air de rien ». L’Histoire en a connu d’autres… Les noms de certains protagonistes résonnent encore, Kinsey, Gardner … mais leur influence reprend indiscutablement de l’ampleur dans un monde qui se laisse gangrener sans conscience et sans résistance par la perversion et la paranoïa. Nous sommes bien petits pour tenter de lutter contre ce qui se trame à ces divers niveaux mais au moins nous pourrons nous réjouir de n’avoir pas fait partie des incrédules…
    Ariane Bilheran nous permet au travers de cette analyse courageuse et intelligente de ces nouveaux droits sexuels se revendiquant au dessus de tous les autres et de tous les interdits, d’identifier les processus pervers et paranoïaques à l’œuvre dans les sociétés.. Ces” droits sexuels” véritable revendication du droit à jouir toujours plus appartiennent à des processus qui amènent, on le sait les civilisations à leur perte, la société étant construite non sur une recherche de jouissance mais sur le renoncement aux pulsions primaires permettant la vie en communauté.
    Bravo et merci à l’auteur!

  22. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    CE LIVRE EST IMPORTANT, UN POINT C’EST TOUT
    Comme ce livre le démontre, la prévention au sujet des maladies sexuellement transmissibles, la lutte contre les violences sexuelles, l’importance de protéger avec force et courage les enfants, les femmes et les plus faibles, sont essentiels à notre monde actuel et futur.

    Comme ce livre le démontre, les tendances portées par notre monde actuel, dont « la déclaration internationale des droits sexuels » est la plus perverse des émanations, sont alarmantes. Nous détruisons à la racine le potentiel politique et critique en chaque homme en laissant notre monde (le pouvoir et les institutions qui le représente) décider/réveler/contrôler des mystères de la sexualité, et ainsi porter l’ensemble du discours et contrôler l’ensemble des règles sur les mystères de l’humain.

    Ce livre, ainsi que le travail de longue haleine d’Ariane Bilheran, analysent la « déclaration internationale des droits sexuels » portée par l’ONU, les standards pour l’éducation sexuelle dès zéro an portés par l’OMS, la stratégie nationale de santé sexuel 2017-2030 portée par nos ministères, la sexualisation des adultes dans la publicité, dans les médias, dans tout ce que l’on achète, la pornographie et le voyeurisme, la sexualisation des enfants… et la pédophilie ordinaire.

    Et dans ses analyses, entre les lignes de ces textes institutionnels d’apparence protecteurs, on retrouve toute la perversion que nous connaissons parfaitement (et sommes en train de comprendre voire même de ne plus accepter) sur d’autres sujets (écologie que le pouvoir dénigre, climat qui devient fou, mal bouffe qui nous tue, chimie qui provoque des cancer, tabac, guerres propres, armes, lobbys… comme autant de perversions du pouvoir) !

    Nous voyons ce qui cloche dans la destruction du vivant ! Nous voyons les liens entre pouvoir, politique, lobbys et destructions de la planète, des espèces vivantes, du climat… pourquoi ne voyons-nous pas plus largement ce qu’il se passe au sujet de la destruction des enfants et que ce livre analyse parfaitement ?

    La sexualité contrôlée dans ses détails les plus éclatés, par nos institutions, c’est comme laisser notre intimité et notre imagination aux mains du pouvoir ? Le souhaitons-nous ?!!! Car, quel pouvoir, celui d’aujourd’hui ! Quel pouvoir déviant et pervers, qui inverse, terrorise, ne laisse pas penser, cache et pousse au déni, à ne pas voir, à ne pas se battre, à laisser faire, laisser être, détruire. Quel pouvoir déviant qui ne laisse plus la possibilité au nouveau, en « l’éduquant » jusque dans ce qu’il a de plus intime et mystérieux, en détruisant l’ancien structurant, en ne voyant pas que ce qui est mystérieux et florissant, en empêchant de se construire en rêvant.

    Cette volonté de savoir à tout prix, de mettre en mots inclusifs toutes les pratiques sexuelles (même les plus déviantes), de ne plus « discriminer » l’enfant de l’adulte au nom de « l’égalité » à tout prix (celle homme-femme), de contrôler, le plus intime en l’humain, n’est-ce pas.. fou ? N’est-ce pas AU MOINS, à questionner ? Si les institutions contrôlent totalement (éducation des enfants, lois, déclarations internationales, publicité, lobbys…) la façon dont doit être et ne pas être, la sexualité, alors elles contrôleront tous les mystères de l’humain, au point de le contrôler en lui-même, pour d’obscurs pouvoirs déviants qui n’aiment que la matière et l’argent.

    En fait, ce livre est important. Un point c’est tout. Et il faut s’y pencher, et le lire. Même si cela est terrifiant, de lire pareilles analyses sur notre réalité.

  23. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    LE SOMBRE MANTEAU DE L’ORDRE NOIR S’ETEND SUR LA PLANETE BLEUE
    L’ignorance, pour quelque raison que ce soit, rend le tissu social très perméable à toute sorte de rumeurs et de préjugés. Loin de ne toucher que les zones « populaires », ces rumeurs inondent aussi le monde de la raison et de la « réflexion ». Souvenons-nous des rumeurs infectes qui se propagèrent au moment de la découverte du virus du SIDA. Il n’y eut pas que des moralistes d’un autre âge pour dire qu’il s’agissait de la peste gay. Plus tôt, dans l’histoire européenne, nous avons connu la chasse aux sorcières, période durant laquelle la raison fut submergée par les illuminations de quelques fanatiques qui entraînèrent l’ensemble des systèmes politique et religieux.
    L’Europe a oublié la montée du nazisme qui aboutit à l’extermination programmée des juifs, des aliénés, des homosexuels et des tziganes. Derrière ce funeste mouvement, une idéologie d’un autre âge servait de moteur à une purification ! Mais elle promettait un Ordre Nouveau
    Et tout cela dans un mouvement insensé où, soudain, la réalité s’inversait.
    La rumeur et la cohorte de préjugés qu’elle génère entretiennent l’obscurantisme et la rigidité des savoirs donc des pouvoirs en place que ces derniers soient culturels, politiques ou financiers.
    Parfois une société se protège et cherche à se pérenniser par des moyens monstrueux où le Mal engloutit le Bien, dans le plus total aveuglement des élites savantes, celles-là même qui sont chargés de tenir nos questionnements en alerte, de poser les questions qu’il convient sur l’éthique, sur la morale et sur l’Histoire.
    Une société qui se sent menacée cherche à éliminer les facteurs et agents qui la polluent. Cette menace s’évalue à l’aune d’un passé élevé au rang de valeur sacrée. Mais de l’Histoire, voire de la préhistoire, on ne retient alors que ce qui sert la formidable machine broyeuse d’où naissent les préjugés. Ce qui ne peut passer le filtre d’une bienséance réhabilitée est dévalué, négativé, aliéné. La vérité historique, celle de l’évolution de l’espèce est considérée comme déjà polluée par l’agent contaminant. La qualité de ce dernier varie selon les lieux et les époques mais ses qualités intrinsèques demeurent inchangées depuis des millénaires. (Naissance du Diable, Bernard Teyssèdre)
    Ces forces obscures agissent toujours au nom d’un principe transcendant, supérieur aux contingences humaines. Leur quête vise la venue d’un ordre nouveau mais qui ne serait que la réhabilitation d’un paradis à jamais perdu.

    Quand l’Histoire ne suffit pas à donner les arguments nécessaires, on fait appel à la Nature et à un supplétif impavide, le bon sens. « Il est naturel, c’est évident… » ; « Chacun sait ! »
    Ainsi, ce qui dérange se trouve menacé d’exclusion et d’anéantissement voire de mise au ban de l’humanité. L’Ordre cherche l’unité et ses déclinaisons. Il ignore la diversité comme étrangère à son monde. La multiplicité est le diable de l’Ordre. Le nivellement qui en découle touche alors tous les secteurs de la vie sociale. Plus la pression socialisante s’accroît plus les individus perdent en liberté, s’aliénant peu à peu dans une soumission aveugle aux normes collectives. Le processus de rigidification engagé, il rend plus difficile la capacité de chacun à faire face aux mutations inhérentes à toute forme de vie.
    Dans cette tension à retrouver un Ordre perdu, l’obscurantisme va même jusqu’à ignorer le droit – considéré lui-même comme perverti – et l’on peut assister à son inversion. L’Ordre nouveau érige sa propre morale, toujours au nom de principes transcendants : Dieu, la Nation, la race, la liberté, – mais laquelle –, etc. Le politique n’est plus alors qu’un instrument, un des rouages de la machine purificatrice, Lui-même s’aligne sur ces valeurs retrouvées. Le populisme s’affirme et s’assume clairement. Il prend même, souvent de manière insidieuse, des allures prophétiques qui servent de carburant à de gigantesques mouvements populaires : croisades, pogroms, etc. Pour asseoir sa raison les idéologies de l’ordre neuf usent d’une réinterprétation de l’histoire et elles se fondent souvent sur des alliances secrètes, sur l’existence supposée de ligues conspiratrices. Le protocole des sages de Sion en est un exemple connu. Ainsi, conspirationnisme et populisme se contaminent réciproquement pour former une vérité, la seule, celle qui surgit droit de la nature des choses, des fondements de la vie et de son évolution. Sans que l’on y prenne garde, l’Ordre nouveau inverse le sens de la vie.
    Face aux mutations en gagées les éléments conservateurs chercheront à bloquer la dynamique de création. On purifie un monde souillé, mais au centre, la volonté de pouvoir, le besoin de garder le contrôle. Et nous retrouverons cette même tendance au sein de la famille.
    On dit parfois que la peur serait à l’origine de ces réactions conservatrices. Il n’en est rien, la peur n’est que l’outil secondaire de la dynamique rétrograde. Elle naît de l’ignorance, de la manipulation de l’histoire et d’une réinterprétation des événements de crise. Ce sont les éléments sociaux les plus concernés par la perte du pouvoir qui cherchent à entraîner dans leur sillage le peuple ; convoqué, ici, comme un instrument malléable contre lequel on pourra se retourner si nécessaire.
    Il existe un lien très net entre l’espérance en un ordre nouveau et les problèmes de mœurs. C’est au sein de la famille qu’il tisse les premiers fils de sa trame. Au creux de l’intimité des foyers se transmettent codes et préceptes moraux, fonction relayée, complétée voire corrigée par la société grâce aux rouages éducatifs et aux outils de transmission des savoirs.
    C’est à ce point qu’Ariane Bilheran lance son cri d’alerte. Elle nous montre l’horreur de l’idéologie des droits sexuels. Qui voudraient faire accéder les enfants à des droits que l’on croyait dévolus à des adultes.

    Sous une présentation dans la pure tradition de rédaction des traités et préconisations des organismes mondiaux – c’est pour notre bien – on comprend que la “Déclaration des droits sexuels” promue par l’Organisation Mondiale de la Santé est un document qui cherche à nous abuser. En y regardant de plus près on croit à un cauchemar car le texte garantit surtout le “droit” des pédophiles à avoir, sans risque, des relations sexuelles avec des mineur/es, sans crainte d’être inculpé.
    Ariane Bilheran a enquêté sur les réseaux d’influence qui ont abouti à la rédaction de cette Déclaration dont les recommandations primeront sur le droit national de chaque pays signataire.
    Sous sa plume on voit apparaître le travail intensif des groupes de pression masculinistes et pro-pédophiles qui prônent la perpétuation de la domination du mâle sur la femme et sur sa progéniture.
    Par une curieuse mais très perverse inversion du sens cette déclaration parle des ‘droits sexuels des enfants’ – et la plus grande confusion règne quant à ce que l’on y entend par enfant. (Revoir l’émission d’ARTE sur le scandale de l’OMS dans les griffes des lobbyistes, le 04/04/2017 – 20h 50. En replay)

    Dans les sociétés occidentales, le noyau familial est un des grands piliers de l’organisation sociale, il est au centre des représentations du monde, il est à l’origine de toutes les hiérarchies sociales successives. Il est le gardien des mœurs, par conséquent, l’instance souche de la diffusion du « bon droit » et de la bienséance. Qu’il en vienne à être menacé, c’est toute la société qui se mobilise.
    Pour l’instant, face au fléau qui s’annonce, elle est bien silencieuse.
    Ce noyau, sous son antique forme, comportait un père, une mère et des enfants, dépendant d’un enracinement historique figuré par deux sources, la lignée biologique – parents et grands parents – et la culture du moment, elle-même une récapitulation collective de lointaines strates historiques. Jusqu’au xixe siècle, la famille comprenait l’ensemble de la parentèle, jusqu’à, parfois, former un clan. La réduction de la famille au seul couple est un phénomène récent qui tend encore à évoluer vers des unités bien plus réduites – parent célibataire… Cette mutation a entraîné un changement dans les rapports du masculin et du féminin. La femme, de plus en plus souvent seule à élever sa progéniture, s’affranchissant d’une domination que personne ne semblait remettre en cause.
    Dans ce futur où l’enfant aura enfin des droits sexuels, L’ONU, l’OMS nous prévoient un retour à la suprématie incontestable du pater familias, la ‘patria potesta’. Le droit de propriété exclusif du mâle sur ses enfants.
    En effet, la structure antique, depuis plus de 3000 ans et de manière implicite, repose sur la suprématie du pater familias. L’Église catholique romaine n’a pas l’exclusivité de la pérennité du pouvoir mâle. Déjà, pour les Grecs, la femme était cantonnée aux tâches et servitudes domestiques. Et, si le droit de la famille a évolué depuis le code Napoléon, de nombreux archaïsmes demeurent qui freinent ou rendent opaques la parfaite exécution du droit à l’égalité. On se demande même parfois, sur le terrain, si nous n’assistons pas à une effusion de perversions.
    Désormais l’enfant serait considéré comme libre du choix des ses partenaires, libre de disposer de son corps comme il l’entend.
    Nous ne parvenons pas à faire face à ces mutations de la famille, il en résulte alors, non pas une libération de la parole des victimes – violences familiales, prédations sexuelles – mais à un retour violent de la volonté de réduire la femme et sa progéniture à l’objet qu’elles étaient d’antan.
    Le fauve mâle ne mourra pas sans faire de considérables dégâts.
    Permis de violer ! Pardon, droit pour l’enfant de confier son corps à un adulte !
    Inutile d’aller en Thaïlande ou à Marrakech, on pourra se servir sur place !
    On croyait naïvement que, bien au contraire, il s’agissait de donner la parole aux enfants et aux victimes de prédations sexuelles, que leur corps leur appartient.
    Hé bien non ! Désormais, ces enfants hurleront leurs droits. N’est-ce pas ?
    Voilà la grande libération, une avancée majeure de l’évolution. On se demande tout de même à qui profitera cette démesure orgiaque.

    Inspiré de deux études majeures pour comprendre à quel point des sociétés peuvent parfois régresser :
    Les fanatiques de l’Apocalypse, Normann Cohn et Les peurs en Occident, Jean Delumeau.
    Illel Kieser ‘l Baz
    Diplômé de l’Institut de Formation des Psychologues Cliniciens

  24. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    EXCELLENT OUVRAGE, SUJET TERRIFIANT
    Je vous remercie infiniment Madame pour votre travail. Il est extrêmement important de faire divulguer cette information et prendre conscience des enjeux qui se profilent et risquent de détruire les valeurs de l’ humanité. Bon courage.

  25. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UNE ANALYSE PERTINENTE, RIGOUREUSE ET COURAGEUSE
    Ariane Bilheran met radicalement les pieds dans le plat, ou plutôt dans le plan, en décortiquant la rhétorique perverse des pédophiles haut-placés qui s’emploient à légaliser la pédophilie. Son travail salutaire passe par une analyse logique et étymologique de haut niveau. A lire pour ne pas tomber dans les filets séducteurs du Nouvel Ordre Mondial. Les enfants sont en danger !

  26. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    UN VERITABLE MANUEL DE DESINTOXICATION CONTRE LA PROPAGANDE PEDOPHILE, A LIRE DE TOUTE URGENCE !
    Cet ouvrage m’a été prêté par un ami. Je l’ai dévoré en une seule soirée…
    Il est fascinant et salutaire! D’utilité publique!
    Ariane Bilheran est une “whistle blower”, une lanceuse d’alerte, et il faut la prendre au sérieux, son travail est très important pour l’avenir de nos sociétés et pour protéger nos enfants, tous les enfants.

    Elle nous permet enfin, en dehors de tout dramatisme (bien qu’il s’agisse d’un réel drame qui se joue depuis des années), de jeter un oeil sur la réalité glaçante de l’influence des lobbys pédophiles qui infiltrent tous les espaces structurants de nos sociétés et dont les objectifs, a terme, peuvent se comprendre facilement : dépénalisation de la pédocriminalité, immunité des prédateurs sexuels pédophiles, dé-responsabilisation morale des parents, responsabilisation factice des enfants (facilement manipulables puisque immatures par définition) etc…j’ai été totalement stupéfiée par l’ampleur de ces révélations. L’auteur a su déchiffrer, grâce à ses compétences à la fois scientifiques, morales et surtout humaines, la teneur profonde de ces deux textes internationaux officiels qui régissent déjà nos sociétés comme un serpent venimeux qui rampe sans être inquiété vers son objectif…

    Cet ouvrage est un vrai manuel de désintoxication de la rhétorique pédophile insidieuse, qu’il faut lire de toute urgence pour comprendre les mécanismes :
    – des glissements sémantiques et manipulations perverses (flous, confusions, contradictions) dans les textes officiels qui prônent la sexualisation extrême des sociétés humaines, et en particulier des enfants.
    – de ce qui se trame au sein des grandes organisations internationales de santé, concernant cette insistance (obsession?) à sexualiser les enfants à tout prix par l’éducation sexuelle et qui prône l’intrusion des adultes dans la vie intime des enfants (sous prétexte de “protection” et de “prévention”…)
    – de l’influence, voire l’ingérence, des lobbys pédophiles dans la mise en place de ces principes pervers (sur des bases pseudo-scientifiques et sans consultation du monde professionnel ni des citoyens) dans les états.
    – du danger imminent – beaucoup de pays, notamment en occident, les appliquent déjà- de ces pratiques pour la civilisation qui ne peut plus protéger les enfants de la folie de ces adultes pédophiles.

    N’importe quel adulte responsable et conscient que le devoir de tout adulte est justement de protéger les enfants par dessus tout, devrait lire ce livre! Nous, citoyens, devons nous informer et lutter contre ces dérives à tout prix.
    J’admire le courage de cet auteur et j’espère que de nombreuses personnes feront l’acquisition de ce livre pour montrer leur soutien, et aussi diffuser l’information le plus largement possible!

  27. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    Un livre exceptionnel de lucidité, de clarté, de clairvoyance et de courage ! Merci !

    Les enjeux sous-tendus par l’idée même de cet assemblage improbable de deux termes mis ensemble “droits” + “sexuels” qui se posent dans les mêmes termes que ceux d’un mariage consanguin.
    Un développement implacable qui aiguise la réflexion et je l’espère le courage.
    Un enjeu grave de civilisation superbement traité dans ce livre.
    Merci pour cette contribution majeure qui soulève plus de questions qu’elle ne donne de réponses.

  28. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    TOUT LE MONDE DEVRAIT LIRE CET OUVRAGE
    A lire, relire etc. Mme Bilheran décortique et analyse des textes dont le sens caché peut en tromper plus d’un et met en preuve les véritables intentions de ceux qui en sont les auteurs. Merci à Arianne pour tout ce travail d’éclaircissement emprunt d’humanité et pour son courage.

  29. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    A LIRE IMPERATIVEMENT
    Le travail d’Ariane Bilheran vise en à mettre en exergue, à partir de recherches et de références concrètes, la situation dans laquelle nous baignons quant aux conceptions erronées pour ne pas dire travesties quant à la sexualité infantile. Psychologue clinicienne de formation, cet ouvrage est fondamental à lire afin de saisir la réalité que l’on souhaite nous cacher. C’est bien plus qu’un éclairage, c’est une mise en garde envers ce qui se passe au niveau sociétal sans que personne n’y prête véritablement intérêt.

  30. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    LE ROI EST NU
    Ce livre démasque une tentative d’imposer une nouvelle vision de la sexualité des enfants. Cette tentative part d’en haut (ONU, OMS, planning familliale, l’Etat à travers son site onsexprime).

    L’auteur démonte avec facilité une anarque grossiere ou des droits sexuels se prennent pour des droits de l’homme et met en garde contre le flou des definitions et le danger pédophile qui se cache derriere ce texte.
    Dommage que l’on ne sache pas clairement jusqu’à quel point ce texte peut s’imposer aux peuple (Et si il y a des pressions financieres ou politiques), et par le biais de qui ?

  31. Ariane Bilheran

    Ariane Bilheran

    L’IMPOSTURE DES DROITS SEXUELS
    Très intéressant de savoir ce qu’il se passe au plus haut sommet de l’état…
    A lire et faire lire d’urgence

Seulement les clients connectés ayant acheté ce produit peuvent laisser un avis.