De la corruption internationale en matière de politique vaccinale

Mis à jour : mars 24

L'idéologie sanitaire, qui est le moteur de l'action totalitaire, s'illustre aujourd'hui par la vaccination de masse en Israël comme site "pilote", opérée avec des méthodes harceleuses, de la séduction pour persuader les gens de se faire vacciner, des pressions sur la population, du chantage, de la culpabilisation et des représailles pour ceux qui souhaitent exercer leur consentement libre et éclairé face à ce qui apparaît comme une expérimentation de masse à grande échelle. Propositions alléchantes de petits bonus si vaccinés, stigmatisation des non-vaccinés, licenciements en cas de refus de vaccination, fausses promesses...


Les médias de masse servent cette idéologie sanitaire, en ne s'embarrassant plus d'une quantité de mensonges. Comme indiqué dans mon précédent article, ces décisions en population générale de confinements, couvre-feux, visa sanitaire etc. ont effectivement été déjà prises dans l'Histoire : à l'époque nazie, et par les Nazis, au nom de la réaction à l'épidémie de typhus, par petites touches progressives, imperceptibles ou si peu, jusqu'à l'enfermement total puis l'extermination d'une partie de la population.


On voit jusqu'où l'idéologie sanitaire a alors mené au fil des années : après l'apartheid, les exterminations desdits malades ou "porteurs sains" !


Si nous ne résistons pas à la prétention par l'idéologie de tordre le réel, nous courons à la catastrophe à toute vitesse, car le délire paranoïaque, qui est contagieux et de nature harceleuse, impose à la réalité son arbitraire et ses expansions maltraitantes et mortifères.


Refus de soins, population manipulée, morts qui auraient pu être évitées, que se passe-t-il ?


Deux chercheurs cherchent à mettre en lumière l'ampleur de la corruption internationale, à partir de ce qui se passe en Israël : Hervé Seligmann et Haim Yativ.


Ils dévoilent avec courage et dévouement l'ampleur de la corruption et interrogent l'existence de l'idéologie eugéniste qui est tapie derrière l'idéologie sanitaire. Ils expliquent comment ils se retrouvent aux prises avec les médias désinformateurs et calomniateurs, financés par les mêmes qui sponsorisent ces campagnes massives de vaccination.


"La pire des catastrophes viendra de la réaction du virus au vaccin", nous dit le Dr Seligmann. "Cela risque de créer des virus plus pathogènes, et plus dangereux."

Où est le principe de précaution ?


Ajoutons que le danger numéro 2 pour les populations est sans doute le remboursement par les États eux-mêmes de la dette occasionnée par l'achat massif de ces vaccins : quelles sont les clauses contractuelles en cas de défaut de paiement des États, les garanties exigées par ces multinationales du business de la "santé" ?


Cette idéologie eugéniste assumée publiquement par quelques milliardaires très présents dans la gestion internationale de l'épidémie est une idéologie mortifère ; elle correspond tout à fait au projet essentiellement meurtrier du délire paranoïaque collectif, cf. mes articles précédents.


Je ne suis pas non plus la seule à faire des rapprochements avec l'idéologie sanitaire nazie, qui dans l'Histoire avait adopté les mêmes mesures "sanitaires" draconiennes que les peuples subissent à l'échelle internationale depuis un an aujourd'hui (quarantaine, confinements, horaires de sortie, couvre-feux, attestations, visas sanitaires etc.) : écoutez et lisez Madame Vera Sharav, une survivante de l'Holocauste, qui appelle à la lucidité quant au crime contre l'humanité qui se perpétue sous nos yeux, mais appelle aussi à la désobéissance.



www.francesoir.fr/videos-les-debriefings/israel-3





389 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
  • Facebook
  • YouTube
  • LinkedIn Social Icône

Copyright © 2020 Ariane Bilheran, tous droits réservés. Voir les mentions légales