top of page

Mise au point du 29 novembre 2023

La création de l'association ONEST semble entraîner la curieuse apparition de différentes calomnies, sur lesquelles je vais donc devoir faire une mise au point. La structure est à peine créée, qu'elle est déjà une cible.

SUR LE DÉCÈS D'OLIVIER SOULIER

Par pudeur, choc et chagrin, je ne me suis que très peu exprimée sur le décès du Dr Olivier Soulier.


Des rumeurs malveillantes commencent à circuler sur mon compte, et malheureusement, je sais là encore d’où elles proviennent. Donc je vais devoir une nouvelle fois clarifier des choses, et je m’interroge bien entendu sur les raisons de ces calomnies incessantes.


Je n’étais absolument pas au courant de ce qu’Olivier Soulier pratiquait des séances dites chamaniques, et je pense que j’aurais été la dernière personne à qui il en aurait parlé, car je désapprouve la prise de substances, et en particulier de plantes dites chamaniques, comme l’ayahuasca, étant bien placée géographiquement pour voir les dégâts que le « tourisme » de ce type de « séances » à base de plantes hallucinogènes peut produire, et notamment le passage par des bouffées délirantes aiguës (direction : hôpital psychiatrique).


Je n’ai donc à ce jour aucune certitude quant à sa participation à une séance chamanique, et ai été surprise d’apprendre par les médias la tenue de cette séance, d’autant qu’Olivier était quelqu’un qui prenait soin de sa santé, de son alimentation, et était plutôt de tempérament méfiant.


Olivier ne rejetait pas la médecine allopathique, et notamment l’usage des antibiotiques lorsque c’était nécessaire. J’ai été écœurée de voir différents médias se répandre sur lui, sans rien connaître ni de ses recherches ni de son dévouement.


En revanche, ce dont j’étais parfaitement au courant était que le mercredi 28 juin 2023, Olivier Soulier avait rendez-vous avec une avocate en droit pénal (laquelle n’était pas son avocate habituelle) pour déposer différentes plaintes, et qu’il ne s’est jamais rendu à ce rendez-vous. Il ne l’a pas non plus annulé, et n’a pas répondu au téléphone lorsqu’il a été contacté par l’avocate en question.


Plusieurs avocats sont informés de la situation.

PROTECTION DES ENFANTS

Aujourd'hui, des individus ou structures agressent des professionnels du Droit et de la santé mentale des enfants, nous calomnient de manière particulièrement déloyale, nous pillent en s'attribuant nos travaux, nous insultent et/ou nous menacent, alors que pour certains, au mieux nous leur avons consacré des heures gracieuses de notre temps pour leur expliquer la nature du problème, voire offert nos livres (sans plus jamais avoir de nouvelles par la suite...), au pire, nous ne les connaissons même pas.

Avec d'autres enfin, il y eut de sérieuses disputes de fond sur la tactique à adopter, et je vais donc en parler maintenant.

Ma posture personnelle n'a jamais changé : dire toute la vérité, nommer l'OMS, les réseaux pédocriminels, et les procédés totalitaires. Les relier à leur filiation nazie, entre autres. La journaliste Ceri de dondevamos et moi-même avons le même point de vue, et le même engagement depuis 2017 au sujet des "droits sexuels" et de "l'éducation sexuelle" des enfants. Notre radicalité dérange beaucoup de monde... car nous n'édulcorons pas un discours, au motif qu'il serait tactiquement plus "audible", si ce doit être au prix de cacher sciemment des éléments de vérité. Ceux qui le font sont, de notre point de vue, en train de se corrompre et de négocier avec la perversion de ces idéologies, en les rendant en partie acceptables... La fin ne justifie jamais les moyens.

La constance et la cohérence des arguments ainsi que l'intégrité des engagements sur la durée auront raison des opportunismes de circonstances, des manipulations d'auditoire au sensationnel, ainsi que des manoeuvres/instrumentalisations médiatico-politiciennes (pour ne pas dire mafieuses parfois) que nous voyons se déployer sous nos yeux.

Pour en revenir à moi, mon travail se prouve depuis 2017, par mon livre et ses rééditions, mais également par la chronologie de mes nombreuses interventions vidéo. Je sais quels sont les collègues qui ont retourné leur veste, et qui réapparaissent maintenant que le sujet refait surface et qu'ils ne peuvent plus se cacher. J'ai gardé les traces historiques des trahisons et des menaces reçues, sachez-le.

Quiconque pourra aussi comparer mon livre avec d'autres travaux historiques, et se rendre compte par lui-même de qui pille qui.

Je sais aussi quels sont les soutiens sur la loyauté indéfectible desquels je peux compter, et qui n'ont pas trahi leurs engagements professionnels et moraux.

L'intégrité consiste à ne pas faire la girouette avec son discours au gré du vent pour séduire des médias ou des auditoires.

Il est évident que les lobbies cherchent à diviser, et préfèreront largement les profils et les structures qui entendent "négocier" avec ces textes et "programmes" issus de l'idéologie de l'OMS, plutôt que notre collège d'experts de la psychologie et du Droit qui réclame leur abolition.

Abonnez-vous au compte X d'ONEST-ALTERNATIVE, pour suivre notre déploiement progressif, les projets en cours, et les initiatives que nous allons vous proposer prochainement.

Nous avons un impératif besoin de votre soutien.


N'oubliez pas d'imprimer et d'adresser les courriers du collège d'experts d'ONEST aux directeurs d'établissements, enseignants, recteurs, députés, parents, etc. afin de les informer, pour que les adultes responsables et soucieux de la protection des enfants nous aident à faire cesser les expérimentations idéologiques sur les enfants.


Il est bien dommage que nous soyons obligés de dépenser autant d'énergie à nous défendre (mais sans doute est-ce le but), alors que nous avons bien fort à faire dans les causes sur lesquelles nous travaillons et que nous défendons, dont la protection des droits humains, et notamment celle des enfants.


Le 29 novembre 2023,


Ariane Bilheran.

5 931 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Comments


Commenting has been turned off.
bottom of page