top of page

Grand Jury - Février 2022

Dernière mise à jour : 23 déc. 2023



Le Grand Jury recouvre plusieurs jours préalables d'investigation à un procès, sous la forme d'un tribunal populaire, avec de véritables juges, véritables avocats et véritables experts, concernant ce qui se passe pour les peuples depuis deux ans. Vous pouvez faire partie du tribunal populaire de ce procès qui est pour et par le peuple.

Soutenez l’équipe de traduction bénévole qui traduit les vidéos du Grand Jury, et remerciez-les pour leur incroyable investissement.

Maître Virginie de Araujo-Recchia est l’une des avocats de cette Cour populaire de l'Opinion Publique, pour la France.


La diffusion de cette journée survient le même jour (le 22 mars 2022) que la mise en garde à vue de Maître Virginie de Araujo Recchia, arrêtée devant ses enfants au petit matin, et dont le matériel informatique a été saisi. Durant plusieurs heures, elle n'a pu être localisée. Nous sommes nombreux à avoir été choqués par les méthodes utilisées, et encore plus, en découvrant le récit des médias mainstream à son sujet, voué à salir son image et sa réputation, et à la détruire professionnellement, sans plus se préoccuper le moins du monde de la fameuse "présomption d'innocence" dont on nous avait bassiné les oreilles il y a quelques années.

Nous pouvons souligner, comme Jean-Dominique Michel le fait, que Maître de Araujo Recchia, avocate connue pour sa défense des libertés publiques, "a déposé différentes plaintes judiciaires de manière parfaitement respectueuse du droit et de ses procédures, accessoirement soigneusement documentées et surtout en toute transparence". Rappelons que les véritables terroristes ont à l'inverse coutume de bafouer systématiquement les procédures du Droit, plutôt que de réclamer le respect de la Constitution et des droits fondamentaux et inaliénables de l'être humain.

Mais nous n'en sommes plus à un paradoxe près.

Qui a commis un "coup d'Etat contre la République, ses valeurs et ses lois", en nous maintenant dans une suspension caractérisée des droits et des libertés au nom de l'Etat d'exception ? s'interroge Jean-Dominique Michel, après Giorgio Agamben.


Nous notons bien, après le déferlement totalitaire, l'amplification de la chasse aux opposants. Il est indispensable de ne pas se taire, car, comme nous le disait Hannah Arendt, c'est lorsque nous nous tairons que le totalitarisme montrera son vrai visage : la terreur aveugle et l'arbitraire tout azimut, qui frappera cette fois-ci... tout le monde.





Télécharger l'intégralité de la journée 4 :

220219 - Grand Jury Session 4
.pdf
Download PDF • 4.92MB

Ariane Bilheran est intervenue comme experte au Jour 4, au sujet de la psychologie de masse.

 

RAPPORT D’EXPERTISE D’ARIANE BILHERAN

Presenté au

GRAND JURY OF THE CORONA 19 COMMITTEE

19 février 2022


Je m’appelle Ariane Bilheran, j’ai quatre masters, en lettres classiques, philosophie morale et politique, psychologie clinique et de psychopathologie, sur la psychose en particulier. Je suis docteur en psychopathologie, spécialisée dans l’étude de la manipulation, des déviances du pouvoir, de la perversion, de la paranoïa, du harcèlement, et du totalitarisme, entre autres. J’ai enseigné durant plusieurs années à l’Université en France ; j’ai été auditeur et enquêtrice pour les entreprises, mais aussi experte pour des tribunaux dans des cas de harcèlement au travail. J’ai publié de nombreux livres sur les sujets cités, dont certains sont traduits en d’autres langues que le français.


Sur la situation qui nous occupe, mon expertise me permet de dire que nous avons affaire à une dérive totalitaire. C’est une dérive totalitaire, du point de vue de la philosophie politique, et une dérive totalitaire correspond, pour la psychopathologie, à un délire collectif, le délire paranoïaque. La paranoïa est une psychose contagieuse, dont le chef d’œuvre est le harcèlement, et qui fonctionne selon la structure suivante : un ennemi visible ou invisible (imaginaire) nous persécute, nous devons entrer en guerre contre cet ennemi, et cela justifie l’utilisation du harcèlement, et tous les moyens sont permis. C’est un délire de persécution qui conduit à des passages à l’acte. L’intention de nuire est néanmoins sauvegardée, raison pour laquelle je me suis dans le passé prononcé sur la nécessité des condamnations pénales des profils paranoïaques, qui sont, la majorité du temps, à l’œuvre dans le harcèlement. Dans le système totalitaire, le contenu du délire peut changer (par exemple, quel est l’ennemi désigné), mais la structure reste la même, celle que je viens de vous dire...


Lire l'intégralité du rapport pdf ci-dessous.


Sommaire

  • Premier point - Mon diagnostic : du harcèlement utilisé contre les populations, avec des conséquences effroyables sur la santé mentale des individus

  • Deuxième point - Les profils psychologiques des harceleurs

  • Troisième point - L’ensemble du tableau est une dérive totalitaire.

  • Conclusion

  • Addenda - Les profils qui résistent à l’embrigadement sectaire



914 vues0 commentaire

Posts similaires

Voir tout

Kommentare


Die Kommentarfunktion wurde abgeschaltet.
bottom of page